Ma playlist afro : lire la notice et ses recommandations

Juste le temps d’un instant, je m’improvise médecin ou thérapeute (peu importe, lol). Toujours est-il que je veux partager avec vous une partie de ma « playlist afro » que je nomme ainsi parce qu’elle est composée d’albums et de chansons qui puisent leurs sources en Afrique. Ladite playlist est présentée sous forme de notice : plusieurs étapes à suivre et un « mode d’emploi ».

-Veuillez lire attentivement l’intégralité de la notice avant d’écouter cette playlist.
-Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire !
-N’ayez aucun doute, cette playlist peut être écoutée par tous, sans aucun risque d’allergies.
-En cas de symptômes identiques aux vôtres, n’hésitez pas à donner cette playlist à la personne concernée.

IDENTIFICATION DE LA PLAYLIST
Composition

Asa

Auteure, chanteuse et compositrice, elle occupe une place de choix dans ma playlist.
Cette jeune nigérianne est un prodige de la musique africaine.
Vous écoutez une seule de ses chansons et je vous promets que vous êtes parti pour dévorer tous ses albums. Sa musique est un mélange de Soul, Folk et de Jazz.
Munie de sa guitare, Asa est une voix qui vaporise de la douceur. Une voix qui se situe au juste milieu entre le grave et le mielleux et qui a le don à la fois d’apaiser et d’inspirer.

Ibeyi

De part leur nationalité franco-venezueliano-cubaine, les ibeyi semblent de prime abord n’avoir aucun lien avec l’Afrique (mis à part leur nom de scène qui signifie « jumelles » en yoruba, langue benino-nigerianne, importée à Cuba par les anciens esclaves).Faites le tour de quelques uns de leurs singles et vous vous rendrez vite compte de l’omniprésence des racines africaines et yoruba plus particulièrement.
Naviguant entre le Soul, le Rnb et l’électro, elles chantent en anglais et en yoruba. Ibeyi, c’est la limpidité dans la voix et la clarté, ce sont des visuels artistiques parfois psychédéliques, c’est la fraîcheur et c’est parfois l’invocation de divinités afro-américaines telles Oshun et Oya.

Solange Knowles

Chanteuse, actrice, productrice et mannequin afro-américaine, la discographie de Solange est caractérisée par un attachement aux racines africaines et à la cause de la communauté noire américaine.
Avec une pureté, une l’élégance et une légèreté qu’on serait tenté de qualifier d’aériennes, elle manie à tour de rôle le Rnb, la Soul et la Pop. Ce que Solange fait, c’est tout simplement de l’art, et ça se perçoit aussi dans la réalisation de ses vidéos. Tout cela, pour le plus grand bonheur de ses nombreux fans (dont moi au premier rang bien sûr 😋).

Y’akoto

Cette jeune germano-ghanéenne (à la voix quelque peu mélancolique mais non moins agréable) fait de la musique Soul.
Son africanité s’entend à pleine oreille dans chacune de ses chansons et le style parfois rétro qu’elle adopte, apporte une touche d’authenticité à sa musique.
Dans ses vidéo clips, parfois réalisées en Afrique, Y’akoto s’amuse, danse et fait danser parfois. Toute sa créativité éclos à travers des scénarios et chorés dignes d’être qualifiés d’oeuvres d’art.

« Kuliko Jana » Sauti Sol

Cette chanson Gospel a été pour moi un énorme coup de coeur. Ses auteurs, le groupe Sauti Sol, réunit quatre jeunes kenyans qui composent principalement dans leur magnifique langue, le swahili.
Le morceau est teinté d’une sensibilité et d’une précision extraordinaires. Attention à la chair de poule lorsque vous l’écouterez!
Adepte de Jésus ou pas, religieux ou non, impossible de rester insensible à la dimension spirituelle de cette chanson.
C’est donc à juste titre qu’ils font partie de cette playlist.

Angélique Kidjo

L’oeuvre de cette sommité de la musique béninoise est une source inépuisable d’africanité. Allant de l’Afrobeat à la World music, en passant par le Gospel, le Reggae et bien d’autres styles, sa musique est une véritable nourriture pour les âmes en recherche d’inspiration ou de connexion. Elle chante en fon (langue béninoise) en yoruba (langue bénino-nigérianne) et parfois en français et en anglais. La dimension artistique de son oeuvre se ressent dans sa voix à la fois suave et forte, dans ses vidéos et dans les thèmes qu’elle aborde de manière très décomplexée et avec une grande ouverture d’esprit. Un vrai régal.

Fela Kuti 

Fela Anikulapo Kuti
est celui qui apporte à cette playlist une touche d’engagement.
Il invente l’Afrobeat à partir d’un savant mélange de Jazz, de Soul, de Ju-Ju (musique populaire nigériane dérivée de percussions yoruba) et de Highlife. C’est l’arme avec laquelle il a dénoncé de son vivant les nombreuses bavures commises par les autorités politiques et militaires nigérianes de l’époque. Les titres comme « beasts of no nation », « coffin for head of state », et « army » témoignent de l’étendue de son engagement.
Ses textes composés en pidgin (l’anglais de rue) ont la particularité d’être crus et parfois violents, mais le saxophone, la clarinette, le tambour et la guitare, qui sont ses instruments de prédilection, apportent à sa musique une chaleur qui la rend festive.

Lokwa Kanza

Grand maître incontesté de son art, il insuffle à sa musique une simplicité et une sagesse sans doute africaine.
Lingala, Swahili, anglais, français et guitare sont les principaux ingrédients qui composent ses recettes musicales, dont on ne peut que raffoler.
Lokwa porte dans sa voix l’empreinte de son Congo natal et de l’Afrique toute entière.

Dans quels cas écouter cette playlist ?
Elle est indiquée en cas de pannes d’inspiration, de coup de blues, de désir de relaxation ou de méditation, de stress ou de crises d’angoisse, ou encore de manque de concentration.

Dans quel cas ne pas écouter cette playlist ?
Elle ne comporte à priori aucune contre-indication.
S’abstenir tout de même de l’écouter en cas l’intolérance sévère à la mélanine et à la splendeur de l’art africain.

Précautions d’emploi
Cette playlist est réservée à tous ceux qui ont le sens artistique nécessaire à l’appréciation de bonnes musiques (lol).

Interactions musicales
Des interactions entre cette playlist et d’autres ne sont pas à craindre. Du moins tant que vous avez l’ouverture d’esprit et l’objectivité d’apprécier « La Musique » indépendamment de la couleur de peau, de l’appartenance religieuse, du genre ou de l’orientation sexuelle des auteurs.

Grossesse -Allaitement
L’écoute de cette playlist est totalement envisageable, conseillée et même encouragée au cours de la grossesse, quel qu’en soit le terme. Il n’est jamais trop tôt pour inculquer à nos petits bouts de chou le goût des bonnes choses ! 😉

Excipients dont la connaissance est nécessaire pour une écoute sans risque chez certains mélomanes
Cette playlist contient une dose élevée d’art à l’état pur et de spiritualité.

COMMENT ECOUTER CETTE PLAYLIST
Posologie

À écouter dès que les symptômes précités apparaissent, ou tout simplement pour se ressourcer… écoute indispensable dès que le besoin de s’inspirer ou de rester connecté à l’Afrique se fera sentir.

Mode et voie d’administration
Voie auriculaire.
Un petit conseil : les albums et chansons composant cette playlist sont à écouter de préférence avec des écouteurs pour une expérience plus personnelle et plus intime de la musique. 🙂
🚨Attention tout de même à éviter les écoutes prolongées à fort volume au risque de provoquer des troubles auditifs irréversibles.🚨

Conduite à tenir en cas de surdosage
Eh bien souriez! Cette playlist est À ÉCOUTER SANS MODÉRATION.
Il n’y a ni risque de surdosage, ni effets non souhaités, et encore moins de date limite !

Faites vous donc plaisir et dites m’en des nouvelles. 🙂

8 Commentaires

  1. Merci Docteur. Mais Docteur.. J’aurais bien aimé que vous ajoutiez des mentions honorables telles que Youssou N’dour, Tracy Chapman, Youssoupha, Salif Keïta, le clan Diabaté, Miriam Makeba, Ernesto Djédjé et Bella Bellow…

    1. Ahhh ce n’est pas l’envie de le faire qui m’a manqué. C’est justement pourquoi j’ai écrit en début de texte que c’était « une partie » de la liste. Ils sont assez nombreux et la manière dont j’ai voulu détailler les caractéristiques de chaque artiste ne me permettait pas de tout rédiger en un seul texte. Sinon je risquais d’écrire tout un roman, lol. Il y aura donc sûrement une suite à l’article. 🙂

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *